L’AMOUR : UNE AFFAIRE D’ETAT.

 

Alice Nkom

Le 1er article de la Déclaration universelle des droits humains stipule que ’Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits’ Partant de ce constat, si le fait que deux adultes consentants ayant des rapports peut sembler banal, ceci dans un contexte tout à fait privé, ce n’est pas le cas dans nombreux pays et encore moins au Cameroun. En effet, l’amour EST UNE AFFAIRE D’ETAT pour les couples homosexuels ou soupçonnés d’homosexualité. Le Cameroun brise les règles universelles des droits de l’homme qu’elle a elle-même signées, condamnant sans ménagement tous les couples de même sexe. Dans un contexte de répression terrible, un simple message peut vous conduire en prison ce fut le cas pour J-C Mbede condamné après avoir envoyé des SMS. Si les droits universels sont bafoués, des personnes trouvent le courage de se soulever et en sont récompensées. C’est le cas d’Alice Nkom, avocate camerounaise élue « Africaine de l’année » en 2012 par le New Yorker, qui a également reçu cette année le prix des droits de l’homme d’Amnesty. En 2003 cette militante de la justice fonde « ADEFHO », une association de défense des homosexuels du Cameroun. Alice Nkom dénonce UN APARTHEID « quand tout un pays utilise les armes, la police et tout le dispositif judiciaire et pénitentiaire contre une partie de sa population alors qu’elle a l’engagement de protection». Ces droits fondamentaux défendus par Alice Nkom concernent tous les bénéficiaires des droits de l’homme, bases fondamentales sur lesquelles nous sommes censés respecter dans les États dits démocratiques. La liberté étant la valeur suprême sur lequel repose la souveraineté des États, les citoyens et les autorités doivent en faire les fers-de-lance. L’État doit être au service du citoyen et tendre à assurer ses libertés, il est donc normal et légitime pour un État d’assurer sa part du contrat en défendant tous les droits et accords qu’il a signé et honorer l’autorité dont on lui a fait part. Car dès lors qu’il ne le fait pas, on peut remettre en cause la nature rationnelle visée par cet État.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s